Le checkpoint immunologique PD-L1

À propos de PD-L1

Le ligand PD-L1 est une protéine transmembranaire qui régule à la baisse la réaction immunitaire en se liant à deux récepteurs inhibiteurs, PD-1 (programmed death-1) et B71. Le premier est un récepteur inhibiteur de surface exprimé par les lymphocytes T après leur activation, expression maintenue en cas de stimulation chronique, par exemple découlant d’une infection chronique ou d’un cancer1. La liaison de PD-L1 à PD-1 inhibe la prolifération des lymphocytes T, la production de cytokines et l’activité cytolytique, ce qui donne lieu à une inactivation fonctionnelle ou à un épuisement des lymphocytes T. La molécule B71 est exprimée à la surface des cellules présentatrices d’antigènes et des lymphocytes T activés. La liaison de PD-L1 à B71 peut médier la régulation à la baisse de la réaction immunitaire, notamment en inhibant l’activation des lymphocytes T et la production de cytokines2 . L’expression du ligand PD-L1 a été observée chez les cellules immunitaires et tumorales3, 4 . Il a été observé que l’expression aberrante de PD-L1 par les cellules tumorales freine l’immunité antitumorale, ce qui permet l’échappement immunitaire1. L’inhibition de la voie PD-1/PD-L1 est donc une stratégie prometteuse pour renforcer la réponse antitumorale des lymphocytes T, bloquée par l’expression de PD-L1 dans le microenvironnement tumoral.

 

Références
1. Blank, C and Mackensen, A, Contribution of the PD-L1/PD-1 pathway to T-cell exhaustion: an update on implications for chronic infections and tumor evasion. Cancer Immunol Immunother, 2007. 56(5): p. 739-745.
2. Butte MJ, Keir ME, Phamduy TB, et al. Programmed death-1 ligand 1 interacts specifically with the B7-1 costimulatory molecule to inhibit T cell responses. Immunity. 2007;27(1):111-122.
3. Dong H, Zhu G, Tamada K, Chen L. B7-H1, a third member of the B7 family, co-stimulates T-cell proliferation and interleukin-10 secretion. Nat Med. 1999;5(12):1365-1369.
4. Herbst RS, Soria JC, Kowanetz M, et al. Predictive correlates of response to the anti-PD-L1 antibody MPDL3280A in cancer patients. Nature. 2014;515(7528):563-567.